Le charisme de guérison

Le charisme de guérison

(Extrait de la vidéo) « Jésus est le même hier, aujourd’hui et demain. Sa puissance n’a pas diminué il est amour, il veut faire du bien, il veut le bien. Il est le sauveur de tous les hommes et de toutes les femmes. Son salut ne s’arrête pas à seulement une partie de notre être, Il veut nous sauver.
Sauver c’est à peu près le même mot dans la Bible que guérir, dans tout notre être et dans toute notre vie. Ce n’est pas à nous de dire quelle est la meilleure guérison. Bien sûr nous pouvons demander et nous devons demander, quand nous avons des besoins nous les présentons au Seigneur. Mais Lui c’est bien mieux que nous la partie de notre être, de notre vie qui a besoin d’être guérie, d’être visitée à tel moment et à condition que nous recevions dans la foi. »

“Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien.” Marc 16,17-18

Ce qu’en dit l’Eglise

“La guérison est une dimension essentielle de la mission apostolique et de la foi Chrétienne en général. On peut même dire que le Christianisme est une «religion thérapeutique, une religion de guérison” Jésus de Nazareth, Pape Benoît XVI

« J’ai aussi, mes chers enfants, une autres instruction à vous donner, qui est de ne pas vous glorifier lorsque vous aurez chassé les démons, et de ne point vous enfler de vanité quand vous aurez guéri miraculeusement les malades. N’admirez point celui qui chasse les démons ; et ne méprisez point celui à qui Dieu ne fait pas la même grâce ; mais, remarquant les vertus de chacun dans les saints exercices que nous professons, efforcez-vous de les imiter ; et tâchez même de les surpasser par une sainte émulation. Car il ne dépend pas de nous de faire des miracles ; mais c’est une œuvre de notre Sauveur qui, à cause de cela, a dit à ses disciples : Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous obéissent ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le ciel (Lc 10, 20). » Saint Athanase, « La vie de Saint Antoine »

 

Concrètement

“Les personnes priant pour la guérison doivent prier dans cet esprit de foi confiante qui émerveillait le Seigneur (cf.Mt 8, 10), mais elles doivent également laisser l’issue de la orière entièrement entre ses mains. Si une guérison perceptible ne survient pas, on ne blâmera jamais la personne malade pour son manque de foi, comme si l’on pouvait sonder la volonté du Seigneur ou lire dans l’âme de cette personne. Au contraire, on encouragera la personne souffrante à persévérer dans la prière et dans la confiance en Dieu, que sa volonté soit d’accorder une guérison future ou Dien la grâce de l’acceptation des souffrances.” Prier pour obtenir la guérison – Réflexions doctrinales et indications pratiques”, de la Commission doctrinale de l’ICCRS 

“Voici la plus efficace des protections contre les abus, et elle doit être mise en place le plus rapidement possible: toutes les personnes en charge des ministères de guérison doivent rechercher la sainteté de vie.

Un autre moyen de protection tout aussi essentiel est que les plus hauts niveaux de l’autorité se sentent responsables de tous ceux qui sont impliqués dans la guérison. Un troisième niveau de protection se trouve dans la recherche de la communion ecclésiale. Les dons de guérison font partie des nombreux charismes répandus dans le Corps du Christ; ils ne sont pas autonomes, mais doivent être exercés au sein de ce Corps et en lien avec tous les autres ministères et dons qui existent dans ‘Eglise.” Prier pour obtenir la guérison – Réflexions doctrinales et indications pratiques”, de la Commission doctrinale de l’ICCRS 

::: Regardez la série sur les charismes sur : http://cnmedia.fr/charismes :::

shares